07 mai 2006

Premier cours prénatal

Mercredi dernier c'était le premier cours prénatal. Stéphane Hétu m'avait averti que ça allait être plutôt ennuyant, que lui ça ne lui tentait pas tellement, mais que sa femme tenait vraiment à ce qu'ils suivent ce genre de cours. Je crois que c'était un peu la même chose de mon côté, Nathalie est déjà pas mal au courant de tout, et peut-être que ça n'aurait pas été nécessaire parce qu'elle aurait presque pu faire le cours elle même. Donc mercredi soir, 19h00, j'arrive au CLSC Lamater seul (eh oui, Nathalie avait un examen), la dame m'accueil en me disant "Ah oui c'est vous le papa tout seul". Eh oui c'est moi ! Je me sens un peu poche, tous les couples sont là avec leur grosse bédaine et moi je vais m'asseoir tout seul dans la chaise berçante. Pour commencer, une madame nous fait son speech sur le carrefour familial des moulins et ensuite les hommes sont séparés des femmes, nous allons dans une autre pièce pour le premier cours au complet. Rendu là, Guy, un papa de 4 enfants, nous entretiens sur ce que c'est d'être père, les craintes que nous avons face à cette nouvelle responsabilité, face à l'accouchement. Ça été quand même un peu intéressant, de voir la vision des autres futurs papa également. Personnellement, ce qui me fait peur, ce n'est pas l'accouchement, quoique je risque d'avoir un certain moment d'angoisse parce qu'on veut tous avoir un beau bébé en santé, mais sinon, le processus ne m'effraie pas trop. Ce qui me fait le plus peur, c'est la fatigue. J'ai peur de ne pas arriver à rejoindre le 2 bouts, de manquer de temps, de ne plus être capable de rien faire car je serai trop fatigué. Je dis ça, car je suis en partant quelqu'un qui manque un peu d'énergie par moment. Je suis du genre à faire des sieste l'après-midi pour mieux être en forme le soir quand j'ai un souper ou quelque chose d'autre d'organisé. Or, avec un enfant c'est sûr que je dors moins, donc plus de fatigue accumulée. En tout cas, semble-t-il qu'on se trouve d'autres ressources rendu là, j'ai hâte de voir ça. Il a été question de l'accouchement, de qui devait être présent, le rôle du père lors de l'accouchement. Ça fait l'objet d'une discussion avec Nathalie, car elle voulait que sa mère soit présente lors de l'accouchement. Personnellement, je n'ai rien contre sa présence, j'aime ma belle-mère, mais il y a certaines règles non-écrites à respecter (que je vais par contre écrire ici) :
  1. Le papa, et seul le papa devra couper de cordon
  2. Le papa et la maman seront les 2 premières personnes (après le médecin) à prendre Émile dans leurs bras
  3. Le papa s'occupera de supporter la maman pendant l'accouchement (lui tenir la main, l'encourager, la réconforter), et la belle-maman au besoin
Je crois que ça résume en gros les 3 règles d'or à respecter. Alors voilà, peut-être plus de nouvelles après le prochain cours.

Pour ceux qui ne les auraient pas vues, voici quelques-unes des photos de l'échographie 3D prises chez Procréa lundi dernier.

2 commentaires:

Catherine a dit...

Très beau texte. Tu m'a fait découvrir un côté de toi que je ne connaissais pas. Je crois que tes régles non-écrites sont justes. Ta belle-maman devrait bien comprendre tout ça!

alex a dit...

N'aie pas peur Phil, moi ca fait dix mois pis je m'en sort. On se demande tout le temps comment on fait mais, mais tu vas bien. Ça se fait naturellement.