13 mai 2006

Deuxième cours prénatal

Cette semaine avait lieu le deuxième cours prénatal. J'ai appris pas mal plus de chose qu'au premier, mais c'était looooooooong. L'infirmière qui nous donne le cours répète et répète sans cesse la même chose, c'est vrai que dans le cours il n'y a pas que des gens super intelligents comme moi :-P En gros, je retiens que :
  1. si Nathalie perd ses eaux, il faut se pitcher à l'hôpital, c'est certain qu'elle accouche dans les 24h.
  2. il faut savoir différencier le "vrai travail" du faux, c'est à dire, les vraies contractions des fausses, car au cours de la grossesse la future maman aura des contractions de temps à autre. Donc les vraies contractions sont très régulières : aux 5 minutes exactement, et vont en s'intensifiant.
  3. la toxémie c'est une réaction entre la maman et le foetus qui fait en sorte que le foie et les reins de la maman se mettent à mal fonctionner. Des maux de tête, les doigts qui enflent, l'absence de protéines dans l'urine en sont des symptômes. Le seul remède ou presque c'est l'accouchement, assez mauvais quand t'es juste à 28 semaines.
  4. s'il y a des pertes sanguines, il faut aussi aller à l'hôpital pour en vérifier l'origine, est-ce le placenta qui s'est déplacé et qui se trouve à bloquer la sortie au bébé ?
Le cours s'est terminé avec un vidéo de 3 femmes qui accouchent. Je dois dire que c'était la partie la plus intéressante du cours, on voit vraiment ce qui se passe, sans censure. J'ai trouvé ça vraiment bien de voir sortir une petit tête chevelue.

2 commentaires:

alex a dit...

Salut Phil, fait attention des fois ça parrait pas non plus.Nous on n'a fait un troisième écho parce qu'il pensait qu'elle était trop grosse pis ils ont découvert qu'elle etait plus petite pis qu'il n'y avait plus de liquide. donc accouchement en clinique gar (grosse à risque)à 31 semaine 990g pis elle est quand meme en parfaite santé après 10 mois. pis je sais si c'est le meme film, mais si c clui avec bruneau blanchet ca fait plus de quinze ans qu'il passe le meme.

Catherine a dit...

Ou la la... On n'a plus les infirmières qu'on avait! :)