10 décembre 2006

L'art d'avoir l'air cave

J'étais paisiblement assis à mon bureau avant-hier après-midi lorsque mon téléphone sonne. Je regarde l'afficheur, c'est Chantal notre réceptionniste ; je prends donc l'appel. "Phil, il y a une fille ici qui veut te parler, elle s'appelle Geneviève." Dans ma tête j'essaie de savoir de qui il s'agit : je ne connais pas de nos clientes qui s'appellent Geneviève. C'est peut-être mon amie Geneviève Mathieu, mais elle n'a pas d'auto et n'habite pas dans le coin, le seul lien que je fais c'est qu'elle a un DEC en graphisme et comme je travaille dans une entreprise de conception et création de sites web, ça pourrait possiblement l'intéresser de travailler chez Cyber. Je me lève de mon bureau et me dirige vers la réception. En chemin je l'aperçois, une grande blonde avec une belle bedaine ronde de femme enceinte. En l'espace de 2 secondes je rajeunis de presque 10 ans, je redeviens le ti-cul gêné de 16 ans que j'étais au secondaire. J'arrive enfin à la réception et elle s'adresse à moi :

- Pourrais-tu juste enlever ma photo ?

- Oui oui pas de problème !

- C'est que je suis enseignante ; je montrais à mes élèves comment chercher sur Internet et je leur ai dit de chercher leur nom pour essayer

- Ahhhh et il y en a qui ont cherché le nom de la prof ... Je m'excuse, je suis vraiment désolé, je ne voulais pas te faire du tord

- C'est correct, juste enlever la photo, tu peux laisser le texte, juste pour pas que le lien se fasse aussi facilement

- C'est correct, je vais faire ça

- Merci, bye (ça j'imagine qu'elle l'a dit, mais je m'en souviens pas trop)

Je retourne à mon bureau, me log sur Blogger et vais aussitôt retirer sa photographie. C'était la première fois que je revoyais Geneviève Lecours depuis la fin de mon secondaire.

Prologue

Après m'être calmé de cette mésaventure je me suis demandé comment elle avait fait pour venir chez Cyber Génération, en fait pour connaître l'endroit où je travaille. C'est vrai que mon nom se retrouve pas mal partout sur le Net, et qu'il est probablement question de mon employeur à quelque part dans mon blogue. Mais encore, la fille est quand même courageuse d'être venue directement me voir en personne pour me faire une telle demande, un courriel ou un simple commentaire sur le message aurait suffit. De plus, elle l'a fait très poliment, de façon très gentille, rien pour me faire feeler cheap (même si ça été le cas) et c'est sûr qu'elle aurait eu des raisons pour être fâchées, malgré que mis à part le commentaire de Nathalie, le reste, quoique vulgaire par moment, est plutôt positif.

Post-prologue

Quelques minutes après sa visite, je suis quand même allé voir Chantal (qui a assisté à la scène), pour lui mentionner que je n'étais pas le père ;-)

7 commentaires:

Maelstrom a dit...

Hahaha ouais, c'est toute une surprise ça! J'avoue qu'à sa place je me serais contenter d'un e-mail pour te demander ça.

Peut-être qu'elle voulait que tu la vois enceinte, pour tuer définitivement tous les espoirs qu'il pouvait peut-être te rester. ;p

MaxiWheat a dit...

Hahaha niaiseux :-P

Geneviève a dit...

La raison pour laquelle je suis allée directement te voir c'est que j'ai bien tenté de t'écrire un commentaire, mais il n'a pas été publié ;-) De plus, j'étais trop gênée pour aller à ta nouvelle maison et tomber face à face avec ta conjointe qui m'a surnommée "Natasha la...". C'était donc plus facile pour moi de me rendre chez Cybergénération.
Prends soin de toi et merci d'avoir enlevé la photo si rapidement !

MaxiWheat a dit...

Bizarre que le commentaire n'est pas été publié, surement un problème de Blogger parce je n'ai rien vu passé à ce sujet. Concernant notre nouvelle maison, nous ne l'habitons pas encore ; tu aurais donc frappé des inconnus ; occupation prévue : mai 2007. C'est vrai que que côté confidentialité, c'est pas super mon truc sur Internet. Je pense que je vais enlever le lien vers la fiche de la maison, parce que l'adresse y est indiquée en effet.

Maelstrom a dit...

nouveau template!

Marc-Alex a dit...

Une des choses les plus drôle que j'ai pu lire sur des blogues ! Quelle histoire quand même, j'imagine le respect que Natasha ... Geneviève doit maintenant avoir de ses élèves.

Fredesk a dit...

Ça me fait curieux de voir que tu nommes réellement les gens par leur nom alors qu'ils n'ont jamais demandé à être cité sur le web.

Je croyais que c'était une règle minimum de courtoisie, sur internet - et n'importe où d'ailleurs - de s'abstenir de nommer qui n'a explicitement permis qu'on le nomme.

Les temps changent, «fo crère» ..:)