13 mars 2006

Découverte macabre

Ce week-end, je participais à un souper meurtre et mystère chez mon meilleur ami. Étaient présent :
  • Moi-même et ma copine Nathalie
  • Mathieu et sa copine Marylène
  • Luc et sa copine Émilie
  • Sébastien sans copine
  • Catherine sans copine ... copain dis-je
C'est drôle, c'était le quatrième meurtre et mystère auquel je participais et c'était la deuxième fois que j'étais le meurtrier. Cette fois, j'étais un clown (je vous laisse imaginer le costume, ou sinon rire une fois de plus si vous y étiez) qui a tué un avocat pour se venger de lui avoir infligé une cicatrice au visage qui a mis fin à sa carrière. Bref, dans ce genre de soirée on se soucie moins de trouver de véritables indices qui nous permettraient de trouver le vrai meurtrier que d'avoir du plaisir toute une gang ensemble. Le jeu est arrangé pour qu'il n'y ait pas vraiment de moyen de trouver le coupable, et qu'au bout du compte on accuse un peu n'importe qui. J'ai été démasqué par 2 personnes au cours de cette soirée, mais j'aurais très bien pu passer incognito. Mais bon on a eu bien du plaisir.

Mathieu nous recevait chez ses parents, son appartement de Sherbrooke étant plutôt loin pour la plupart d'entre nous. Nathalie me faisait remarquer qu'il ne devait pas recevoir souvent étant donné la façon maladroite dont il nous a servi (pas d'ustensile pour manger et autre que j'oublie), et cela dit sans malice Mathieu ;-) C'était juste drôle à voir. Pour le reste, rien à reprocher, la bouffe était excellente.

Assez tôt dans la soirée, Nathalie et moi devions quitter, car elle travaillait très tôt le lendemain. Par ailleurs, elle ne feelait pas tellement bien, elle a eu mal au coeur tout juste avant de commencer à manger, ça n'augurait pas tellement bien. Tout cela pour dire que nous nous sommes levés pour annoncer notre départ à tous. Alors, au moment très précis d'attacher mes lacets de souliers, Sébastien me lance une flèche que j'avais déjà anticipée, sauf qu'elle est venue plus tard que je pensais, quelque chose qui ressemble à : "Philippe ne veut plus me voir, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, je lui ai rien fait, tout ce que j'ai fait c'est de l'appeler et de l'inviter chez nous. En tout cas, on se reverra au prochain meurtre et mystère." Il y a quelques années une pareille réplique m'aurait déstabilisé. Aujourd'hui, je sais tenir tête à ce genre de commentaire. Je l'ai salué sans plus et ne me sens coupable de rien. On ne s'impose pas à ses amis, on est accueilli par eux. Pour Sébastien, on dirait que je DOIS être son ami. Oui je l'ai déjà été, maintenant je suis passé à autre chose, j'ai des amis différents, je fais des choses différentes d'il y a 8 ans. Je le revois une fois par quelques années (2-3 ans) et ça me fait plaisir chaque fois que je le revois, mais ce n'est pas le genre de personne qu'aujourd'hui je fréquenterais tous les week-ends ou tous les mois. Il y en a d'autres que je vois peut-être encore moins souvent, des "chums de party" comme on dit. Je les connais, mais je ne les connais pas vraiment, une fois par quelques années aussi, dans des partys d'amis communs : Fred Marcoux, Truite, J-P, Benjamin, Jérôme.

Je crois que nous avons tous une certaine hiérarchie dans nos amis, mais chacun a sa propre façon de décerner les rôles. Le politicien a beaucoup de très bons amis, le commerçant libanais a beaucoup d'amis (hey mon ami), mais moi je n'ai qu'un seul meilleur ami.

3 commentaires:

Catherine a dit...

Tout d'abord, dommage de ne pas avoir de photo à l'appui. Je suis certaine que le costume de clown t'allais à ravir :)

J'imagine que pour le Sébastien, c'est bien celui que je connais :) Je ne crois pas qu'il y ait vraiment de la méchanceté là-dedans. Prends le plutôt comme une forme maladroite de te dire qu'il aurait aimé que vous soyez toujours amis. Il n'a pas sû te le dire autrement.

Je vais t'avouer que je ne trouve pas ça facile l'amitié. Peut-être que pour Mathieu et toi, c'est simple :). C'est l'idéal de l'amitié à mon avis... Ça fait longtemps que vous vous connaissez, ça fait longtemps que vous êtes amis et vous le serez probablement encore pour longtemps.

Personnellement, je n'ai pas beaucoup d'amis. Certainement par ma faute. Je ne suis pas une fille de premiers pas, une fille qui propose et je n'entretiens probablement pas assez "mes relations". Oui, c'est probablement un choix inconscient que j'ai fait. C'est tout de même difficile de revenir en arrière ou de changer le paturn.

Tout ça pour dire que ce n'est pas nécessairement facile pour tout le monde (je me répète un peu remarque... :) et qu'il faut apprendre (comme tu l'as fait) à passer par-dessus certaines choses.

Maelstrom a dit...

Des ustensiles? À quoi ça sert ça?

Mais vous avez mis dans le mille, je ne reçois pas souvent, disons que les occasions ne se présentent pas souvent, seul dans la contrée éloignée qu'est Sherbrooke.

J'ai mis les photos des personnages sur mon espace MSN en passant.

Catherine a dit...

Ouuuuuu! Le rose "fitte" tellement avec ton teint! :)