05 février 2006

Nostalgie

Cela fait déjà un bout de temps que ce sujet traîne dans ma liste de messages en brouillon. Ce que je fais parfois : j'ai une idée d'un sujet sur lequel je voudrais écrire, mais je n'ai pas le temps immédiatement ou tout simplement pas la volonté de le développer. Mais voilà aujourd'hui j'ai tout mon temps pour raconter.

La nostalgie est à la mode! Voici un peu d'où m'est venue l'idée. Mise en situation : J'ai terminé le cégep il y a un peu moins de quatre ans, je vois mes amis(es) beaucoup moins souvent qu'à l'époque du collège et lorsque nous nous voyons (quelques fois par année) il est souvent question "du bon vieux temps." C'est con, on a que dans la mi-vingtaine, mais on est quand même nostalgique d'une époque. On jase du temps des BBS, des anecdotes, des moments drôles, des émissions de notre enfance, on reparle du petit cahier de Geneviève :
  • C'est un cercueil qui ferme mal
  • Faut pas se fier aux moines
  • Arriver comme un cheval sur la soupe
  • Écrapou, décapi, dématibu, ratati
  • C'te gars-là, y'es dans le potable : y'a pas d'E-coli
  • Je l'ai ramassé avec mes p'tits gants blancs
  • etc etc...
Voici quelques exemples qui montrent la nostalgie, sans aller nécessairement dans les "insights" qui ne touchent que moi :
  • L'hiver dernier, Dominic Lebeau et Jean-François Pauzé des Cowboys Fringants donnent un spectacle hommage à Pierre F. Breault, compositeur des musiques de la série culte Passe-Partout. La salle est remplie et les spectateurs chantent toutes les chansons par coeur. À la fin du spectable Marie Eykel monte sur scène et obtient une vibrante ovation debout.
  • Les séries TV de notre enfance sont de plus en plus populaires chez les marchands de CD/DVD. Le bal a commencé (à mon avis) avec le coffret des épisodes des Mystérieuses cités d'or. Dès lors, les coffrets se sont multipliés : Il était une fois l'homme, Vic le viking, Le petit castor, Minifée, Albator, Lucky Luke, Maya l'abeille, Rémi.
En fait, c'est que la nostalgie est exploitable. L'industrie de l'audiovisuel l'a bien senti à ce qu'on peut voir. C'était quand même prévisible, les gens avaient soifs de nostalgie. Je me souviens être déjà sorti au Pierrot à Montréal, et que le chansonnier s'était mis à chanter Candy ("Au pays de Candy, comme dans tous les pays..."). Évidemment tout le monde a chanté avec lui. Même chose pour le groupe Yelo Molo qui se produisait régulièrement au Deux Pierrots (voisin du Pierrot). Le groupe a même poussé l'audace jusqu'à intégrer la chanson thème du Petit Castor sur son CD et même d'en faire un vidéoclip. Dans le même ordre d'idée, une compilation intitulée Flashback a été produite il y a 5-6 ans, regroupant 14 chansons reprises par différents groupes québécois de la scène alternative. On peut entre autre y entendre des titres comme Bang Bang Lucky Luke (par le groupe June), Inspecteur Gadget (par le groupe Colectivo) ou encore Goldorak (par le groupe Obliveon). D'ailleurs, en voici la pochette :



Je crois que j'en ai encore à dire à ce sujet, mais ça attendra --> Nostalgie : partie II

4 commentaires:

Maelstrom a dit...

Il faut se rappeler le passé pour mieux avancer vers l'avenir.

Maelstrom a dit...

Nostalgie: Moments éphémères, souvenirs impérissables.

Catherine a dit...

Tu n'es pas le seul à être nostalgique! Maintenant, il y a un nouveau canal sur la chaîne numérique: Prise 2. Cette chaîne diffuse entre autre K2000, Hulk, Peau de banane et Chop Suey. Rien de moins!

Catherine a dit...

Tu n'es pas le seul à être nostalgique! Maintenant, il y a un nouveau canal sur la chaîne numérique: Prise 2. Cette chaîne diffuse entre autre K2000, Hulk, Peau de banane et Chop Suey. Rien de moins!